Dead Men, c’est l’assemblage impromptu de deux musiciens
havrais qui s’étaient toujours croisés sans jamais se
rencontrer.
D‘un côté, Olivier Durand, fin guitariste qui officiât jadis aux
côtés de Little Bob tandis qu’aujourd’hui il sillonne le
… monde avec Elliott Murphy.
De l’autre côté, Jean-François Thieulen, abrupte mais non
moins fin batteur de Dickybird et aujourd’hui du duo Grand
Final.
Au milieu, une espèce de no man’s land musical que les
deux hommes explorent sans la contrainte du genre.
Il y a quelque chose d’apaisant et de très cinématographique
dans cet environnement; quelque chose de mystérieux
et d’atypique, quelque chose d’évanescent et d’inquiétant.
Tout cela à la fois.
On n’est pas si sereins que cela dans cette atmosphère.
Une chose est sûre, le parti pris est celui du rock électrique.
La musique est plaisante, elle invite au voyage. Le côté instrumental
se suffit à lui-même car il faut le préciser, les
deux hommes ont choisi de se taire.
À charge de chaque auditeur d’y trouver (ou pas) les voies
d’un dialogue artistique que chacun alimentera à sa façon.
C’est cela finalement Dead Men, un paysage musical ample
et profond dans lequel on se laissera volontiers aller.
DLM-T • dec 2011

line up