• Le rock havrais, pour moi, c’est la fierté.
    Fierté des musiciens des groupes sans concession ni calcul.
    Fierté, la mienne, d’avoir croisé le chemin artistique des grandes figures de l’époque (Little Bob, City Kids, Croaks, Backsliders,…) qui m’ont appris l’essentiel : l’authenticité de l’engagement.
    Les 90’s, c’est aussi un changement « d’époque » : au début, le réseau indépendant de salle et de club « rock » est encore très actif et un groupe n’est pas obligé de vendre 50 000 albums pour remplir les concerts… c’est avant les « SMAC », avant la disparition des labels et distributeurs indépendants. Avant internet, aussi… l’époque des vinyles et des démos sur K7, des magnétos 24 pistes et des fanzines, l’époque des tournée en camion Mercedes, du démarchage à l’ancienne avec des factures mahousses de téléphone et d’envoi postal !

    • Bruno Michel (Seven Ears, …)